Campagne

L’éducation, on s’y connait

 

Le gouvernement du Québec a lancé un large processus de consultations publiques sur la réussite éducative à l’automne 2016, conviant l’ensemble de la population à s’exprimer sur l’avenir du réseau de l’éducation.

Il nous apparaît insensé de définir des pistes d’action pour améliorer la réussite éducative sans tenir compte de l’avis et des propositions des principaux experts en pédagogie, le personnel enseignant et de soutien.

Devant un problème, le réflexe normal n’est-il pas de se tourner vers ceux et celles qui possèdent une expertise dans le domaine concerné ? La résolution du problème repose donc en grande partie sur leur expertise.

Pourquoi le gouvernement ne se tourne-t-il pas vers le personnel enseignant et de soutien, en premier lieu, pour améliorer la réussite éducative?

Experts en pédagogie, présents au quotidien dans les classes et dans le réseau de l’éducation, nous sommes les mieux placés pour formuler des pistes d’action et des solutions concrètes.

Cette campagne ne nie pas l’apport de l’expérience des parents et de la consultation publique quant à l’avenir du système d’éducation. Si la consultation publique a ses vertus, elle a aussi ses limites. Toute personne ayant fréquenté les bancs d’école n’est pas nécessairement un expert de l’éducation.

Le personnel enseignant et de soutien a des solutions à proposer.

Nous comptons sur l’appui de la population, dans l’intérêt des élèves. Donnez-nous les moyens de faire notre travail.

 

Publicités