Le nombre d’élèves par classe est-il important?


Le bon sens populaire amène à croire que les élèves apprennent mieux et que les enseignants sont plus efficaces dans des classes comprenant moins d’élèves.

Mais cette assertion est contestée aujourd’hui sur la scène internationale par des « experts » qui affirment que le nombre d’élèves n’a pas d’importance et qui font reposer la réussite scolaire uniquement sur les habiletés des profs. Dans le document publié par le ministère de l’Éducation pour les consultations publiques qui auront lieu cet automne sur la réussite éducative, on affirme que c’est « le personnel offrant des services directs aux jeunes enfants et aux élèves qui a l’effet le plus déterminant sur leur réussite » et que « la formation initiale et continue des enseignants est elle-même au centre de la réussite éducative ». Fort bien ! Mais quelle est au juste l’importance de la taille de la classe? Dans son édition du 24 février 2014, le Washington Post publiait le compte-rendu d’une étude sur le sujet intitulée « Does class size matter? », par Mme Diane Whitmore Schanzenbach de l’Université Northwestern aux États-Unis. Nous avons consulté cette étude.Selon Mme Whitmore Schanzenbach, la taille de la classe est une des questions les plus étudiées dans le monde de l’éducation et les recherches les plus rigoureuses démontrent qu’une classe de taille réduite a un impact positif sur la réussite scolaire, plus particulièrement au primaire et dans le cas des élèves venant de milieux désavantagés.L’auteure met en garde contre l’établissement de corrélations directes entre la taille de la classe et les résultats scolaires sans tenir compte d’un ensemble de facteurs. Ainsi, l’interprétation erronée la plus courante est d’établir une corrélation directe entre la taille de la classe et les résultats scolaires d’élèves assignés dans des classes plus petites parce qu’ils sont moins performants ou ayant des besoins spéciaux. Dans un tel cas, la corrélation entre la taille de la classe et la réussite scolaire sera négative. 
Une méga expérience
L’étude la plus probante sur l’impact de la réduction du nombre d’élèves, recensée par Mme Whitmore Schanzenbach, est celle de la Tennessee’s Student Teacher Achievement Ratio (STAR). Pour cette étude, 11 500 élèves et 1 300 enseignants de 79 écoles élémentaires du Tennessee ont été répartis de façon aléatoire dans des classes régulières ou plus petites entre 1985 et 1989.Les résultats sont sans équivoque possible. Lors de tests d’évaluation en mathématiques et en lecture, les élèves des classes de 13-17 élèves ont mieux performé que ceux des classes de 22-25 élèves.Lorsque ventilés par race (blancs/noirs) ou milieux socio-économiques (aisés/pauvres), les résultats ont aussi montré une réduction des écarts dans les petites classes.Une étude sur les performances des enseignants du programme STAR a aussi révélé qu’un plus petit nombre d’élèves permettait aux enseignants d’utiliser plus efficacement une plus grande variété de stratégies éducatives.Par exemple, ils pouvaient suivre de plus près les progrès de leurs élèves, utiliser une autre stratégie lorsque l’élève ne comprenait pas un concept et maintenir de meilleures relations interpersonnelles avec leurs élèves.On a aussi réalisé que ces classes avaient un impact positif non seulement sur les tests d’évaluation des élèves, mais également, plus tard, sur la vie de ces élèves, que ce soit le comportement criminel durant l’adolescence, les grossesses d’adolescentes, la réussite au high school et au college, la gestion de son budget personnel, le taux de mariage, le lieu de résidence et l’accès à la propriété.Des expériences de l’ampleur de celle menée au Tennessee sont rares, mais d’autres recherches menées au Wisconsin, en Israël, en Bolivie, au Danemark, en Californie, au Texas et en Floride ont donné des résultats similaires, nous informe Mme Whitmore Schanzenbach.
Pourquoi les classes avec un nombre réduit d’élèves sont-elles plus performantes?Une plus grande implication des élèves, plus de temps consacré à la tâche et la possibilité pour des enseignants compétents d’ajuster leur enseignement aux élèves et de consacrer moins de temps à la gestion de classe sont rendus possibles par la composition réduite de la classe.Mais il est important d’outiller les enseignants et de leur donner un soutien adéquat sur la façon d’adapter leur pratique à ces classes.On prétend souvent que la taille de la classe est surtout importante pour des enseignants inexpérimentés ou moins qualifiés parce que les enseignants les plus qualifiés sont davantage en mesure d’adapter leur enseignement à des classes comprenant plus d’élèves. Les recherches prouvent le contraire.Dans le projet STAR, les enseignants plus expérimentés ont eu plus d’impact dans les classes ayant moins d’élèves. Ils prennent plus facilement avantage de la situation pour procéder aux changements de stratégie pédagogiques nécessaires.Le problème, selon Mme Whitmore Schanzenbach, est qu’il y a peu – voire aucune – politique conçue, mise en application et évaluée sur la façon d’augmenter le bassin d’enseignants plus aguerris.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s