Pour une classe hétérogène


Au début de ce mémoire, nous affirmions que notre système scolaire était sur une mauvaise trajectoire. Axé sur la réussite individuelle plutôt que collective, il fait la preuve qu’une solution individuelle légitime peut être contre-productive lorsque multipliée à grande échelle. C’est aujourd’hui le cas du choix de l’école privée par un nombre grandissant d’élèves.

On a beaucoup vanté un supposé effet positif de la présence du privé sur la performance du public grâce à la supposée « dynamique » de l’existence de deux réseaux. Mais des études démontrent que, passer un certain seuil, probablement autour de 10 %, les effets négatifs de la concurrence sur la réussite apparaissent. Nous avons largement dépassé ce seuil dans l’ensemble du réseau et plus particulièrement dans certaines commissions scolaires.

La présence de projets particuliers qui sélectionnent les élèves dans nos établissements ont aussi un effet négatif sur les enfants non sélectionnés des classes ordinaires. Selon des études, les effets de l’absence de mixité dans les classes sont encore plus dévastateurs psychologiquement que la ségrégation entre établissements. Tout simplement parce que la ségrégation saute aux yeux des élèves. Les élèves qui sont dans des classes de moins bon niveau se perçoivent comme cantonnés dans des « classes poubelles ».

Nous devons donc inverser la tendance, changer la trajectoire, avec comme perspective une nouvelle classe ordinaire, régulière, normale et, surtout, hétérogène. Il a été prouvé que cette hétérogénéité, cette mixité a des effets positifs ou neutre sur les résultats de l’immense majorité des élèves, à l’exception d’une toute petite élite, qui réussit un peu moins bien du point de vue scolaire lorsqu’elle se trouve mélangée à des élèves différents. Mais si l’on regarde les effets de la mixité en termes de cohésion sociale, tous les élèves sans exception y gagnent, même le plus haut de l’échelle.

Notre modèle, c’est une école publique avec une composition de classe hétérogène comprenant un nombre réduit d’élèves, tous inscrits à des projets particuliers en fonction de leurs intérêts, des ressources professionnels suffisantes pour détecter les problèmes des élèves et les aider à les résoudre, en appui à un personnel enseignant et de soutien, bénéficiant de la tranquillité d’esprit que lui confère la sécurité d’emploi et de bons salaires. Une école inscrite dans une société dont le gouvernement favorise par ses politiques sociales la réduction de la pauvreté et la répartition de la richesse, un gouvernement qui privilégie réellement l’égalité démocratique des chances dans l’objectif de l’élévation du niveau général de réussite éducative de l’ensemble de la population.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s